La Roumanie en 5 jours

Ce qu’il faut savoir pour visiter la Roumanie

1- Encore une fois, si vous vous déplacez en voiture, pensez à la vignette. Très important. Pour passer sur les autoroutes, si vous ne l’achetez pas vous risquez d’être flashé et de devoir payer une amende. La vignette peut s’acheter en ligne. Elle coûte 3 euros 80.

2- Attention, il y a 1 heure de décalage horaire par rapport à la France.

3- Très facile pour le camping sauvage, mais attention aux ours, si vous décidez de camper dans les montagnes de Transylvanie.

4- La monnaie est le Lei roumain 1 lei = 20 cts

En Roumanie, nous nous concentrons sur la partie Nord Ouest de ce pays. C’est-à-dire une bonne partie de la Transylvanie. Paysages montagneux, collines, beaucoup de verdures. Très nature dans l’ensemble

Notre itinéraire en Roumanie :

Nous commençons notre trajet vers Oradéa. Sur le chemin une pause en camping sauvage s’impose car le trajet pour Oradea est trop long pour le faire d’une traite. Nous trouvons un spot à Egyet, un petit village de campagne. Nous y plantons notre tente et nous installons autour d’un feu. Le lendemain, il ne nous reste que quelques heures de route pour Oradéa.

Une journée à Oradéa

Que voir à Oradéa ?

Oradéa est une petite ville charmante. Le centre-ville parait neuf contrairement au reste de la ville qui semble plus vétuste. La ville se visite plutôt rapidement. Puisqu’à part la place centrale, il n’y a pas grand-chose à faire.

Sur la place centrale de nombreuses églises et de nombreux bâtiments. Tout semble avoir été reconstruit. Tout neuve, comme un décor de cinéma.

En s’éloignant un peu de la place centrale, on se balade dans des petits coins d’herbe. On y croise des pêcheurs qui ne prêtent pas attention à nous.

Oradea roumanie pecheur
Oradea-ville-roumanie

Où manger à Oradéa ?

Nous avons opté pour le restaurant EL DORADO, assez typique, sur la place centrale. Le menu du jour est à 4 euros avec entrée et plat. Produit typique. Un bon rapport qualité-prix.

En se baladant dans la ville, rien de tel que de se laisser tenter par une petite glace. De nombreux marchands en proposent à tous les goûts pour l’équivalent de 50 cts.

Pour finir la journée, nous nous dirigeons vers Cluj-Napoca. Une ville réputée pour sa vie étudiante et sa place centrale.

Une journée à Cluj-Napoca

Cluj Napoca centre ville

Cluj, ville riche en histoire, n’a pas toujours appartenu à la Roumanie. Ce n’est qu’en 1918, à la in de la guerre que la ville est rattachée à la Roumanie. De nombreux peuples s’y sont installés auparavant: Celtes, Allemands en passant par les romains. Aujourd’hui Cluj-Napoca est la deuxième plus grande ville du pays, après Bucarest. Elle compte 80 000 étudiants sur 400 000 habitants.

Top 5 des choses à faire à Cluj-Napoca

  1. Visiter la Piața Unirii, place principal de la ville où se concentrent les animations
  2. Déambuler dans les rues où vous rencontrerez partout des fragments de remparts médiévaux. Perdez- vous dans cette ville historique.
  3. Profiter d’une magnifique vue sur la ville en montant dans la tour de l’église Saint Michel sur la Piata Unirii ou bien grimper sur la colline juste derrière la chambre des commerces.
  4. Arpenter la rue de la soif de Cluj : la Sradapiessa. Pour s’y rendre on passe dans une court d’université et puis nous y voilà, à quelques minutes à pieds du centre. Plusieurs bars s’enchaînent dans une ambiance musicale. Nous avons opté pour le bar « Le Coyotte », endroit sympa, où l’on peut s’attabler sur de grandes tables au fond de leur cours, pour siroter un cocktail à petit prix.
  5. Finir en boîte de nuit, étant la ville étudiante par excellence, il serait dommage de ne pas profiter de la vie nocturne. Nous avons tenté le Délirio. Boîte gay, ambiance alternative.

Encore une fois, nous campons à proximité de Cluj, à 10 minutes du centre en voiture. Endroit trouvé sur Park4night. Le lendemain nous nous arrêtons à Sighisoara.

Une journée à Sighisoara

Ce qu’il y a à voir à Sighisoara

Cette ville riche en couleur pourrait ressembler à un monde de poupée. Jaune, rose, bleu toutes les devantures sont colorées. Après avoir monté les marches, qui mènent aux hauteurs de la ville, soit le plus intéressant à voir, vous pourrez découvrir les petites ruelles colorées et surtout avoir une vue imprenable sur la ville. Il faut savoir que le centre-ville est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pas étonnant en vue de l’architecture et des couleurs qui ne laissent pas insensibles.

Sighisoara paysage maisons
sighisiora roumanie vue paysage

La maison de Dracula

A Sighisoara, on trouve aussi la maison de Dracula. Barm Stocker, l’écrivain du célèbre roman Dracula (1897), s’est inspiré du personnage historique Vlad Tepes pour créer son personnage. Vlad Tepes était un conte sanguinaire, qui n’hésitait pas à user d’une extrême violence pour sauver le pays des attaques turques de l’époque. La violence était tel qu’il empalait ses victimes. Il fut d’ailleurs surnommé Vlad l’Empaleur. Cet homme sanguinaire a donc vraiment existé. Il vivait ici, à Sighisoara, il est donc possible de visiter sa maison, où juste de passer devant, pour voir où à vécu ce monstre Dracula.

En fin de journée, nous changeons de lieu, nous décidons de nous rendre dans les montagnes, pour profiter de paysage de nature et se ressourcer loin des grandes villes. Notre choix se porte sur Prédehal.

Prédehal : un village en pleine montagne

Ce petit village de montagne est une station de ski l’hiver. Si vous voulez découvrir ce très beau paysage de montagne en été rien de tel que d’y venir une journée pour s’y ressourcer. A seulement 30 minutes delà célèbre ville de Brasov. Prédehal n’est pas un lieu qui regorge de touriste et surtout pas de touriste français. Attention néanmoins, pour faire du camping sauvage, se renseigner avant, car à notre période, on nous l’a déconseillé à cause des ours qui sortent la nuit. Vous pourrez d’ailleurs en voir de votre voiture, sur le chemin, si vous décidez de vous y rendre de nuit. Notre détour dans cette charmante ville fut bref, nous nous dirigeons, tout de suite après à Brasov.

Une journée à Brasov

Entourée de verdure, de montagne, cette petite ville charmante à des allures de studio de cinéma. Une ville calme pleine de maison colorée.

Brasov paysage voyage image

Que visiter à Brasov ?

  1. La vieille ville : Agréable de s’y balader, et de se laisser flâner dans les rues, de nombreux bars, pour y siroter un verre.
  2. L’église noire : lavoir de l’extérieur suffit largement, l’intérieur est payant et ne vaut pas le détour
  3. La Rue Ficelle (strada Sforii) : une rue très étroite, où l’on peut prendre de jolie photo
Rue ficelle Roumanie

Il y a aussi le château de Bran, on nous l’a déconseillé, ça semble être une attraction touristique sans grand intérêt.

En clair, dans la ville de Brasov pas des milliers de bâtiments à voir, mais juste une ambiance à découvrir. Cette ville nous a beaucoup plu, charmante et calme, les maisons colorées nous ont conquis.

Ou boire un verre à Brasov ?

  1. Le bar bibliothèque, un charmant endroit où se poser en terrasse
  2. Le tipografia, aussi bien pour y prendre un thé la journée que pour y boire un verre le soir
  3. Le Dean’s, le cocktail coûte environ 5 euros et la pinte 2 euros. Plus d’ambiance que dans les deux précédents et plus de places pour les grands groupes comme nous;

Vous pouvez tenter les trois bars puisqu’ils sont à 4 minutes de marche les uns des autres.

Ou dormir à Brasov ?

Cette fois, encore nous avons tenté une nuit dans le centre et non éloignée en camping sauvage. Notre choix s’est porté sur une auberge : Hostel Centrum. Nous l’avons trouvé sur Airbnb. Personnel accueillant. Petit déj compris dans le prix. Très bonne localisation, puisque c’est en plein centre.

Brasov en 2 mots

Ce qui m’a beaucoup plu dans cette ville, réside principalement dans l’ambiance calme de la ville, pas trop de touristes mais tout de même animée. De plus, tout se trouve à côté, pas besoin de courir partout, on peut tout visiter en une après-midi. Au-même titre que Sigisoara, les maisons colorées sont un plaisir pour les yeux.

Une après-midi à Sibiu

Sibiu encore une fois regorge de maisons colorées et de petites rues. La grande place est à visiter.

5 choses à ne pas manquer à Sibiu

  1. La cathédrale catholique orthodoxe de Sibiu. Ce monument érigé sur la place de la citadelle date du 18ème siècle. Le style architectural vaut le détour. L’intérieur peut être visité, n’hésitez pas à y entrer.
  2. La Grande Place pour visiter les maisons baroques datant du 17ème siècle, vous pourrez aussi y voir le célèbre palais Brukenthal.
  3. La ville basse médiévale, aventurez-vous dans les ruelles et vous aurez l’impression d’avoir fait un saut dans le passé.
  4. Les différents musées : la galerie d’art Brukenthal, la galerie nationale d’art
  5. Se balader dans la ville et se laisser séduire par les façades colorées des habitations.

Nous quittons ensuite la Roumanie, pour se diriger vers la Serbie. Direction Belgrade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A lire aussi
L'Eglise Merced à Antigua

Itinéraire de 15 jours au Guatemala

Après avoir passé 2 mois et demi au Mexique, me voilà partie pour 15 jours au Guatemala. Pas toujours facile de s’y retrouver entre les

Panorama sur la ville de Flores

Flores, ville paisible en bord de lac

La ville de Flores, tout au nord du Guatemala est idéal pour passer quelques jours en bord de lac et profiter des sites archéologiques autour. 

Recevez mes bons plans voyages